Menu
Wavrans-sur-l'Aa

Commune de Wavrans-sur-l'Aa

Wavrans sur l'Aa

Son nom

Ce nom de Wavrans sur l'Aa est constitué de 2 parties. La deuxième sur l'aa, situant la construction du village près de la rivière, lui a été attribuée par le décret du 10 novembre 1899 pour distinguer la commune de Wavrans, canton de Lumbres, arrondissement de Saint-omer d'avec la commune de Wavrans, canton de Saint-Pol appelée Wavrans-sur-Ternoise. Quant à l'autre partie Wavrans, vient de 2 mots celtiques Wanver - Randt qui se traduit par bord de l'étang. Ce nom fut donné du fait qu'à chaque fois que l'Aa débordait, le tapis verdoyant du village se couvrait d'une large nappe d'eau, offrant l'aspect d'un lac.

Son blason

Wavrans sur l'Aa et Elnes faisaient partie de la régale de Thérouanne en vertu de laquelle, l'évêché de ce lieu possédait différents fiefs à Wavrans et dans ses hameaux. Ne connaissant pas les armes de l'ancienne famille de la commune, le blason créé il y a quelques années « de gueules à trois arbres d'argent » rappelle à la fois la possession de l'évêché de Thérouanne, dont les armoiries étaient « de gueules à trois mitres d'argent », et l'étymologie de Wavrans qui serait un dérivé du mot « Wabra » qui signifie « forêt ».

Son Eglise : l'Eglise Saint-Omer

La tour à flèche de pierre, qui s'élève en avant-corps, porte plusieurs dates et graffites sur sa face Est, à une grande hauteur :
Jacque Danthon 1771 - 1731 - Nios Ducois 1771
Sur la face sud-est de la flèche, millésime en relief : 173. Le dernier chiffre est tombé. La nef est le choeur sont du XVe et XVIe siècle, sans voutes. Il y a eu autrefois un transept, aujourd'hui disparu. Un porche existe au sud de la nef (au sud du choeur), petite porte avec niche de style quelque peu renaissance.

Dans le cimetière, une croix de pierre dans le style du XVe siècle est placée sur le tombeau de l'abbé Antoine Omer Herby, né à Thérouanne le 13 septembre 1792, mort curé de Wavrans le 22 juillet 1861. Au centre de la croix, un quatre feuille. Les bras se terminent par des feuillages. Deux gros bouquets frisés saillent latéralement en crochets, à la façon de ceux qui, sur certains calvaires, portent les statues de la Vierge et de St-Jean.

Mr l'abbé Collet a envoyé à la Société des Antiquaires de la Morinie, en 1899, une taque de cheminée en fonte, provenant d'une ancienne maison de Wavrans, et portant la date de 1598 et les armes des maisons d'Autriche et d'Espagne : aigle éployée à deux têtes surmontée de la couronne à cornes, spéciale à la Bourgogne.

L'HISTOIRE DE LA CLOCHE :

En 1844, la cloche paroissiale était devenue hors de service. Le 28 avril, M Verdure-Cadart, Maire de Wavrans, passe marché avec Joseph Drouot, fondeur de cloches, domicilié à Saint-Martin-au-Laërt. Le contrat spécifie que la fonte aura lieu dans la commune et que la nouvelle cloche aura les mêmes dimensions et le même poids que la précédente, soit 1 200 kilogrammes. Le dit marché est approuvé par le Préfet le 18 décembre 1844.

Le travail de refonte se fait sous le hanger de l'habitation de Mr Eugène Hochat-Soudans et réussit au mieux.

Voici le procès verbal de fonte et de bénédiction de cette cloche :
« La cloche de Wavrans a été fondue le 23 octobre 1844, jour de Saint Séverin, par Joseph Drouot, âgé de 47ans, et Clément son fils, âgé de 20ans, de Maisoncel, département de la Haute-Marne, arrondissement de Chaumont, canton de Clermont. »
« En présence de MM. Verdure-Cadart, maire de la commune, et Herby curé de la paroisse, et de MM. les marguilliers, savoir Joseph Briche, secrétaire, Jean-Baptiste Bernard, président Jacques Tricot, trésorier, Charles Dubois et Pierre Hochart, cultivateur. »
« Le feu a été mis à onze heures et le Te Deum a été chanté à trois heures. »
« Sa bénédiction a eu lieu le 28 suivant, jour de la fête de St Simon et St Jude, par M. Lenglet, curé-doyen de Dohem, délégué par M. Dumetz, vicaire général, en présence de MM. Toursel, curé de Pihem, Bourgeois, vicaire de Dohem, Labbé, curé de Wismes, Milliot, curé de Remilly. »
« La cloche pèse douze cent kilogrammes ou quatre cent livres. »

(R. RODIERE)

Inscription de la cloche :
* JE M'APPELLE MARIE JOSEPH JULIE JOSEPHINE HENRIETTE OMER HELENE
* PARRAIN MR OMER GARDIEN FILS DE MR HUBERTET DE MME ALEXANDRINE FRANCOIS PROPRIETAIRES A WAVRANS
* MARRAINE DEMOISELLE MARIE JOSEPH MARTEL NEE A WAVRANS RENTIERE A HALINNES FILLE DE FEU MR ANDRE ET DE DAME FRANCOISE DELEHELLE
* J'AI ÉTÉ FONDU EN 1844 EN PRESENCE DE MM. VERDURE CADART MAIRE ET HENRY CURE DUDIT WAVRANS. DROUOT ET SON FILS FONDEURS.
VIERGE, EVEQUE, TETE D'ANGES.
DIAMETRE : 1m31.

Le Monuments aux morts

Pour inciter les communes à éditer un monument commémoratif, le gouvernement de l'époque avait fait voter la loi du 19 octobre 1919 qui disposait en son article 5 que : "des subventions seront accordées par l'Etat aux communes en proportion de l'effort et des sacrifices qu'elles feront en vue de glorifier les héros morts pour la patrie".

La commune de Wavrans décide d'ériger sur la place communale "un monument commémoratif à la mémoire des ses enfants morts pendant la guerre".
Un devis et des plans sont demandés à M. Rabischon d'Aire sur la Lys, marbrier-entrepreneur, spécialiste des monuments et chapelles funéraires. Ils sont approuvés par délibération du Conseil Municipal le 06 avril 1921. Le monument sera construit en pierre de Soignies 1er choix. Le devis estimatif est de 14 245,10 frs comprend la monument lui-même, le socle, la clôture, les sculptures, les inscriptions : 47 noms de victimes, la Croix de guerre, ainsi que la mention "La Commune de Wavrans reconnaissante" seront gravés et dorés.
Le maire de l'époque, Mr Paul Coquempot, signe le traité de gré à gré avec Mr Rabischon la 10 avril 1921.
Pour financer ce projet, une souscription a été ouverte. 256 donateurs apporteront la somme de 4 325,25 frs. La différence sera comblée grâce à un emprunt de 10 000 frs sur trente ans.
La réception définitive sera faite le 29 octobre 1921 par Mr Paul Coquempot, Maire, en présence de deux conseillers municipaux, Mr Omer Godart et Mr Henri Dubois.

Ses hameaux

Védringhem et Assinghem, noms des 2 hameaux de Wavrans, bâtis sur les rives de l'Aa, se composent en deux parties.

L'initiale ve pour west dans Védringhem signifie ouest et celle de as dans Assinghem veut dire est, tandis que la terminaison commune inghem se traduit par habitation, demeure ou pays en langue celtique. Cette étymologie marque au mieux l'orientation des 2 endroits ou passages du cours d'eau l'Aa, Védringhem se trouvant à l'ouest et Assinghem à l'Est.

Le Plouy, ce mot, appellation assez répandue parmi les hameaux du Pas-de-calais, est tiré du latin podium signifiant lieu élevé.

Malheureusement, nous ne connaissons pas l'origine des noms des autres hameaux : Campagnette, Wilbedingues (qui s'écrivait autrefois Wilbedinghe) et Fourdebecques.

19Nov2017Marché de Noël 2017 10:00 - 18:00
Salle Josse Heumez
02Déc2017Téléthon 2017 00:00
médiathèque Municipale
13Déc2017Cine-goûter 15:00 - 17:00
médiathèque Municipale

Le mot du Maire

Bienvenue sur le nouveau site Internet de Wavrans-sur-l’Aa, l’une des 36 communes de la communauté de communes du pays de Lumbres.

Ce site se veut être avant tout le portail d’information pour les habitants du village de Wavrans-sur-l’Aa qui y trouveront  des informations sur la vie municipale, la vie associative, mais aussi des informations pratiques sur les démarches et formalités administratives.

Lien interactif, appelé à être actualisé en temps réel, ce site se veut être également un nouveau lien entre les Wavranaises et les Wavranais, où chacun pourra y trouver son espace numérique régulièrement mis à jour.

Merci de nous faire part de vos remarques et propositions afin d’améliorer et d’enrichir ce site de manière à ce qu’il réponde davantage à vos demandes et aspirations.

A toutes et à tous, je souhaite une belle et utile visite.